Combien coûte ma retraite anticipée: Toute la vérité sur les dépenses de la famille MMM !

Il faut l’avouer, Monsieur Money Moustache est naturellement plutôt « frugal » : Pour moi, faire un achat (en-dehors des courses alimentaires) c’est un peu comme un accouchement ! Je prends le temps de la réflexion, neuf mois de préparation, et un peu de douleur avant que le portefeuille n’émerge lentement de ma poche.

Grâce à ces bonnes habitudes, il s’avère que je ne dépense rarement sur un coup de tête, et s’il ne s’agissait que de moi, mon relevé de compte bancaire serait plutôt ennuyeux… pas vraiment besoin de le passer en revue en fin de mois pour pointer les opérations. Ce qui est FUN, par contre, c’est de voir grandir mon bilan de patrimoine, et mes comptes d’investissements.

Mais aujourd’hui, je suis père de famille. Nous dépensons BEAUCOUP plus d’argent maintenant, avec les vacances de familles, les visites chez le docteur et le dentiste, la maternelle, les dons à des oeuvres caritatives, des besoins alimentaires spéciaux, et Dieu sait quoi d’autre. Ce genre de dépense, il est INDISPENSABLE de le mesurer pour découvrir où va l’argent des jeunes parents.

Heureusement, Madame Money Moustache est un peu une WonderWoman du tableur Excel. On ne tient pas de budget mensuel de nos dépenses, mais avec les relevés bancaires de l’année en main, elle a réussi en un éclair à m’exporter une petite liste triée par catégorie, avec toutes nos dépenses de l’année dernière. Puisque nos dépenses sont quasiment à 100% sur une carte de crédit avec remise en argent (ou miles pour voyager), c’est facile de faire ce suivi.

Aaaah, l’année qui vient de s’écouler. Notre année la PLUS chère jusqu’à maintenant, parce qu’on s’est un peu relâché sur nos dépenses. Mais ce n’est pas si grave – après tout, nous sommes déjà à 100% libres financièrement, et nous avons en plus des activités fun à temps partiel qui rapportent encore de l’argent. Mais si nous étions encore dans la phase d’accumulation de notre Pactole, on ferait bien attention à réduire les voiles.

C’est parti, découvrons les chiffres de l’année !

Intérêts sur le Remboursement du prêt immobilier : 3 045 € (un remboursement de 953,40 € par mois pour notre prêt de 178 500 euros sur 30 ans – mais comme on a déjà remboursé la majorité de ce prêt, la plus grande partie de nos mensualités correspondent à du capital, et la proportion qui correspond aux intérêts est de seulement 3 045€ sur l’année).

Garderie, Crèche, et Ecole Maternelle : 5 599 € (qui tomberont à seulement 2 100 euros l’an prochain car notre fils sera à temps plein à l’école, super !)

Voyages : 3 487 € (hé, on a plein de temps libre et on a passé 3 mois à aller visiter la famille et à prendre des vacances ensoleillées dans le Sud. Mais c’était aussi l’année où nous sommes Partis En Croisière ! Un séjour intéressant, mais beaucoup trop surfait et commercial, donc on ne renouvellera pas l’expérience.)

Courses du quotidien : 3 238 € (qui incluent nos courses pendant les vacances, puisqu’on continue de faire nos courses au supermarché. En général on achète bio quand c’est possible, mais on ne mange pas beaucoup de viande)

Impôt foncier : 1 925 €

« Autres » dépenses variées : 2 033 € (incluant un appareil photo numérique, des cours d’art et de natation pour le petit, les vêtements, chaussures, produits ménagers, accessoires de vélo, un iPhone, etc.)

Rénovations de la maison, travaux, jardinage : 1 528 €

Services publics : 1 058 € (Gaz, Electricité, Eau, Enlèvement des ordures)

Santé et forme : 907 € (Madame MM vient de s’inscrire dans une salle de gym « Crossfit » pas-Moustachienne-du-tout qui coûte 114€ par mois. Une façon de fêter sa retraite, j’imagine… mais je soupire. Moi, je me contente de mes haltères installées dans le jardin.)

Essence : 653 € (incluant nos voyages au Canada et dans le Golfe du Mexique)

Assurance pour la maison et la voiture : 594 € (une franchise de 5 000 euros sur la maison, et une assurance responsabilité civile pour la voiture)

Restaurants et Bars : 441 € (il y en a eu pas mal pendant les vacances)

Donations caritatives : 314 €

Frais médicaux et dentiste : 307 € (2 visites partiellement remboursées, 1 urgence, et une visite chez le dentiste pédiatrique)

Vin et bière : 226 €

Maintenance auto : 27 € (5 litres d’huile, un filtre, et des essuie-glace)

Forfait téléphone mobile : 100 € ou 8€ par mois (Mme MM a négocié un forfait téléphonique familial avec son forfait pro, qui me permet d’avoir accès pour 8€)

De jolies plantes pour la Fête des Mères : 65 €

Terrasses de Café : 34 €

Abonnement magazine (OwlKids) : 27 €

Renouvellement du permis de conduire : 19 €

Cinéma : 15 € (Mme MM est allée au cinoche 2 fois avec des amies)

Livres d’occasion : 7 €

Abonnement Internet : 0 € (également payé sur l’abonnement professionnel. Sinon cela nous aurait coûté 400€ par an.)

===============================

Total de toutes les dépenses : 25 649 €

Total en excluant le remboursement du prêt immobilier : 22 604 €

Estimation pour l’an prochain (sans prêt immobilier, avec notre gamin à l’école, et pas de croisières) : 18 225 €

On pourrait probablement descendre sous la barre des 17 000 € en faisant un petit effort pour être plus attentif. Cela a déjà commencé un peu cette année, parce que je suis devenu davantage « anti-consommation » depuis que j’écris le blog Monsieur Money Moustache. Madame MM et moi avons tous les deux l’impression d’avoir été un peu dépensiers l’an dernier.

Je sais que beaucoup de mes lecteurs nous battent haut la main sur leur coût-de-vie-par-personne. Et pourtant il y a toute une population de personnes qui gagnent actuellement 50 000 €, 70 000€, ou même 100 000€ par ménage, et qui ne pensent pas que ce soit possible de réduire ainsi leurs dépenses !

Alors, si ça vous tente, ça me fera plaisir si vous partagez vos triomphes et vos difficultés dans les commentaires ci-dessous !

Mise à jour: Après la publication de cet article, certaines personnes m’ont demandé comment on faisait pour l’assurance maladie et la mutuelle. Actuellement, Mme MM est couverte « gratuitement » par la mutuelle de son activité professionnelle à temps partiel. Sans cela, nous aurions choisi de prendre une assurance avec une grosse franchise, qui nous coûterait entre 200 et 270 euros par mois pour toute la famille, comme j’explique dans mon article sur les frais de santé, les assurances et mutuelles. C’est sûr que ça fait un coût important (15% de notre budget annuel estimé l’an prochain !! Mais, heureusement, notre cashflow provenant de nos investissements permet largement de couvrir cette dépense si jamais nous arrêtions complètement les activités à temps partiel qui nous ont permis d’être couverts « gratuitement » par la mutuelle).

5 réponses sur “Combien coûte ma retraite anticipée: Toute la vérité sur les dépenses de la famille MMM !”

  1. Article fort détaillé, merci !
    Pouvez-vous expliquer comment vous vous en tirée à 62 euros d’alimentation par semaine, qui plus est en mangeant bio ? Peut être avez vous un potager ?
    Merci de me donner des pistes pour réduire la facture alimentation tout en achetant le plus possible de la qualité!

  2. Bonjour. Merci pour votre blog en général et cet article en particulier qui est très inspirant. Je m’interroge sur votre budgétisation annuelle : pourquoi ne comptez-vous que les intérêts de l’emprunt immobilier et non le remboursement du capital auprès de la banque ? Effectivement le remboursement du capital n’est pas à proprement parler une dépense puisque vous remboursez de l’argent qu’on vous a prêté mais il faut bien gagner cet argent tous les mois pour pouvoir le rendre à la banque. En ce qui me concerne, près de la moitié de mon budget annuel est consacré à ce remboursement, il me semble donc primordial d’en tenir compte pour ce prévisionnel.
    Merci en tout cas pour votre super blog! Vivement de nouvelles traductions en français !

    1. Bonjour François, c’est une excellente question.
      En bons Moustachistes, nous comptabilisons le remboursement d’un prêt immobilier comme de l’épargne.

      Démonstration.
      Supposons que M. Albert et M. Bernard ont la même situation de départ.
      Ils ont chacun 100 000 euros en banque, et zéro dettes.
      Leur patrimoine net est donc de 100 000 euros chacun.

      M. Albert achète, au comptant, une maison valant 100 000 euros exactement.
      Il a désormais : 0 euros en banque + la maison qui vaut 100k.
      Son patrimoine net est donc toujours de 100 000 euros.

      M. Bernard, lui, trouve une banque qui lui accorde un prêt à 0%.
      Il a désormais : la maison ; ses 100 0000 euros en banque qui sont restés intacts ; et une dette de 100 000 euros.
      Son patrimoine net est, comme celui de M. Albert, toujours de 100 000 euros : 100k pour la maison + 100k en cash, moins 100k de dettes. 100+100-100 = 100.

      Maintenant parlons de ce qui se passe quand ils touchent leur salaire.

      M. Albert touche 2 000 euros de salaire.

      • Il dépense 1 500 euros dans le mois pour ses besoins du quotidien,
      • et épargne 500 euros qu’il compte investir.

      Son patrimoine est de 100 500 euros (il possède la maison, plus 500 euros en banque).
      Comme son patrimoine a augmenté de 500 euros alors qu’il a gagné 2 000, on dit que son taux d’épargne est de 25%.

      M. Bernard touche 2 000 euros de salaire. Comme il tient à mettre de côté 500 euros pour investir, et qu’il a un prêt à rembourser, M. Bernard choisit un train de vie plus modeste :

      • Il dépense 1 000 euros dans le mois pour ses besoins du quotidien;
      • il rembourse 500 euros à la banque,
      • et il met 500 euros de côté pour investir.

      Son patrimoine est maintenant de :
      1 maison valant 100k€ + 100 500 euros en banque + une dette de 99 500 euros.
      Patrimoine net : 101 000 euros.

      Le patrimoine net de M. Bernard a augmenté de 1 000 euros, alors qu’il en gagne 2000. Son taux d’épargne est donc de 50%.

      On a donc bien la preuve que son remboursement du capital de son prêt constitue une épargne (réduire une dette c’est la même chose que de mettre de l’argent de côté).

      Évidemment, dans la réalité, il y a les frais bancaires à prendre en compte (qui sont bien des dépenses, car ils n’augmentent pas notre patrimoine net).
      Est-ce que cela veut dire qu’il vaut toujours mieux emprunter que payer cash ? Pas du tout ! Si M. Albert avait le même train de vie (dépenser seulement 1000 euros par mois vu que lui non plus n’a pas de loyer à payer), il serait capable de mettre 1 000 euros de côté chaque mois. Cette somme, investie en Bourse, lui rapporterait 7% par an, soit un rendement bien supérieur à la somme épargnée par M.Bernard, qui « rapporte » le taux d’intérêt du prêt immobilier (ce taux est quasiment nul à l’heure où j’écris ces lignes).

Les commentaires les plus utiles sont ceux écrits dans le but d'apprendre, ou d'aider les autres lecteurs - après avoir lu l'article en entier et tous les commentaires précédents. Les râleurs et les insultes ne passeront probablement pas notre filtre de modération, mais si vous y tenez n'hésitez pas à poster ce genre de messages sur votre propre blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *